Rencontre avec Terry Vaughan Photographe

Dans le cadre des interviews que je fais régulièrement sur ce blog j’ai voulu entretenir un photographe de portrait qui commence à avoir un certain succès, je veux parler du photographe de portrait  Terry Thierry Vaughan.

J’aurais vraiment aimé organiser une rencontre et enregistrer notre entretien mais  la distance qui nous sépare ne l’a pas permis.  Terry est dans le sud-ouest.

Bonjour Terry.

Terry : Bonjour Greg et merci

 

Alors Terry, pour faire simple, je t’ai connu sur Facebook, tu étais suivi par des modèles et photographes du sud de la France avec qui je suis en relation. C’est comme ça que je me suis intéressé à ton travail. Il faut dire que tu es spécialisé dans le portrait et plus particulièrement dans la photo de charme.

Mais je vais te laisser te présenter.

 

Terry: Spécialiste est un bien grand mot 😉 c’est ma passion du moins depuis un an et demi. « Photo de charme » peut-être parfois très mal interprété, je dirai, que je fais du mode, lifestyle, du glamour / sensuel et nu artistique ou subjectif (pour les modèle femme)… mais aussi des duo homme/femme, Femmes, …

 

Alors, comme tu le sais, le public de ce blog est plus un public de mannequins photo que de photographes. Donc ce que je vais te demander, en rapport avec ta spécialité bien sûr, c’est de faire découvrir ton approche de la photo de charme à des mannequins, on va oublier un peu la technique pour une fois. En premier lieu, as-tu toujours pratiqué ce type de photographies ? Quelle est l’origine, le départ de tout ça ?

Terry : non pas du tout. J’ai débuté réellement en Mars/Avril 2014. En janvier 2014 je ne connaissais rien à la photographie. En fait ce n’est pas avec mon appareil photo que je photographie mais celui de mon épouse qu’elle a reçu en cadeau d’anniversaire un an auparavant. Un réflex familial on va dire, petit boitier, rien de pro (j’utilise toujours ce boitier). J’en ai eu marre de le voir dans un placard, devenir poussiéreux et de voir qu’elle prenait toutes les photos avec son téléphone… bref je le prends en main, m’entraine à photographier des figurines de mes enfants, etc. Ensuite je crée une page secrète sur Facebook où j’invitais de très jeunes femmes et leur proposais des shooting photos (en collaboration). D’ailleurs je les remercie toutes, car même si je n’ai pas été très performant sur les premiers shooting, grâce à elles j’ai pu très vite progresser et y prendre gout. Elles débutaient et donc par la force des choses j’étais moteur sur les shootings pour les aiguiller : ce qui m’a aidé à me construire et à bien savoir ce que je voulais.

 

Comment t’es tu définitivement tourné vers la photo de charme ?Interview Terry Vaughan - Nu

Terry : Quelques mois après j’avouais à mon épouse qui commençait avoir des doutes sur mon activité secrète, pour lui demander son avis sur le côté artistique de mes clichés.
Elle a été soulagée d’une part 😉 puis surprise du résultat, intriguée,…
Je lui ai dit ensuite qu’elle pouvait faire modèle et être devant mon objectif (enfin le sien) Elle avait 40 ans, mère de 3 enfants, au départ elle croyait à une blague. Mais j’étais sérieux et nous avons fait, pour un premier cliché, un nu artistique (pour ne pas se cacher derrière des vêtements) juste devant chez nous en pleine nuit :

Ainsi, non seulement mon aventure photographique a été confirmé ce jour-là mais celle de mon épouse débutait en tant que modèle aussi  😉

 

Pour toi c’est une passion ou un métier ?

Terry : C’est une passion !! Je suis amateur dans tous les sens du terme 😉 (Sinon dans la vie je suis dans le domaine du service informatique)

 

La première fois qu’un modèle de se déshabille devant l’objectif est souvent une épreuve pour elle. Je sais que l’on a tous nos habitudes mais toi quelle recette as-tu dans ta relation avec les modèles nus ?

Interview Terry Vaughan - NuTerry : une épreuve pour elle et soit disant un cap pour un photographe la première fois lol. Moi-même n’étant pas forcément pudique de nature mais sans être naturiste non plus, je considère la nudité « naturelle », donc étant moi-même à l’aise face à elle, je ne n’induis pas je pense, sur un shooting de nu, une ambiance lourde et pesante pour les modèles. Après je ne fais pas à mes modèles ce que je n’aime pas que les autres photographes fassent à mon épouse. Donc c’est un respect mutuel à avoir. Je respecte qu’une femme puisse être pudique. Et si elle veut tout de même faire du nu (grand challenge pour elle), il n’y a aucun souci pour moi pour me retourner ou même allez dans une pièce à coté à attendre qu’elle fasse la pose que je lui ai indiqué de faire avec son consentement. Je discute beaucoup sur les complexes qu’elles peuvent avoir et on travaille ensemble justement en fonction de ses complexes. Pour beaucoup de femmes la photo est une thérapie et un nu artistique ou subjectif leur permet de prendre confiance en elle et de se voir différemment : Se voir avec le regard du photographe immortalisé un instant.

 

Comment les rassures-tu lors de la première séance ?

Terry : euh bonne question. Après ma façon de faire doit plaire à certaines et peut pas à d’autres. Il faudrait les sonder en fait lol bref ma devise sur un shooting, c’est  « je propose, elle dispose » !! Un shooting se travaille avant, pendant et bien sûr après (pour le photographe)… mais il ne faut pas négliger le travail avant. Voire se rencontrer ou échanger au tel pour confirmer les échanges que l’on à pu avoir en MP.
C’est important 😉

 

Je vois et d’ailleurs ta délicatesse et ton professionnalisme envers elles les font revenir comme l’on peut l’admirer dans ta galerie. Tu as également un nombre d’amis Facebook incroyable. As-tu beaucoup de demandes de shooting par cet intermédiaire ?

Interview Terry VaughanTerry : je n’ai pas de book (encore), que mon compte FB. Il faut savoir communiquer sur FB. Les demandes de shooting j’en ai (cela m’arrive d’en refuser, ou des projets qui n’avancent pas et ne sont jamais conclus) mais cela me suffit à pouvoir poster en moyenne une photo par jour.

Après avec mon épouse nous nous sommes fixés des règles cette année. Aussi bien pour elle que pour moi. On va dire des « quotas mensuels max » de collaboration, de nu (pour préserver aussi notre vie familiale), car c’est très chronophage et peut amener de très fortes tensions dans un couple.

 

Même si je ne connais pas ton travail depuis longtemps, je trouve personnellement que tu as une production très importante, pratiquement une nouvelle photo par jour, c’est énorme. Comment fais-tu ?

Terry : j’aime sur les shootings varier les plaisirs. (Faire du portrait, de l’habillé, de la lingerie, du nu, du close-up (détail), y inclure des projets artistiques comme par exemple les éclaboussures ou coulées de lait (que je propose systématiquement depuis 3 mois), faire de l’intérieur, de l’extérieur, parfois plusieurs thèmes /lieux différents lors d’une même rencontre… Cela permet sur un shooting pour les modèles d’avoir aussi des clichés variés.

Sur un shoot de 3 à 4h je peux exploiter facilement 10, 20 à 30 clichés. Je pourrais arrêter de faire des shooting et publier pendant 3 mois (au moins) des photos inédites. J’ai un paquet de clichés inédits avec mon épouse d’ailleurs 😉

 

Tu sembles communiquer énormément via FB utilises tu d’autres réseaux sociaux comme twitter ou Google plus par exemple As-tu un book perso en ligne ?

Interview Terry VaughanTerry : je n’ai pas de book, pas d’autres moyens de communication que Facebook. Facebook est un moyen d’échange instantané avec ses followers, mais déjà tellement prenant. Malgré les règles en matière de nudité absurdes, on voit très vite si un cliché ou un thème plait ou pas, c’est marrant et stressant parfois. Cela permet aussi d’évoluer, on a parfois des déceptions, parfois de belles surprises de succès.
Effectivement je commence à avoir beaucoup d’amis, mais tous ne me suivent pas forcément ou le font en silence 😉 dans tous les cas j’accepte toutes les demandes d’ajout (dans le lot il y a des faux comptes, mais je gère après et les bloques), et je fais aussi pas mal de demande de mon côté ;-). Je me suis déjà posé la question si je devais faire du ménage ou pas…
A voir prochainement 😉

 

Est-ce qu’il y a des photographes qui inspirent ton travail ?

Terry : avant de toucher à l’appareil photo de mon épouse, j’ai commencé à m’intéresser à la photographie « de modèle », en suivant sur Facebook une, puis plusieurs modèles sur Montpellier, Perpignan et la région. A mes débuts, en tant que photographe, je me suis intéressé à des photographes de la région du sud / sud-ouest pro ou amateurs (comme Olivier Durand, Willy Malbosc, Michel Pictures, JM Rubis et bien sûr Laurent Kacey). Après quelques shooting en solo j’ai aussi fait un shooting avec un ami photographe connu sur Facebook, Ben M. (MB Pictures). Il m’a beaucoup appris, je l’en remercie. Puis très vite on fait ses propres choix artistiques, on a des envies, on s’inspire parfois volontairement ou involontairement de clichés à droite à gauche, ou une combinaison de 2, 3 photos/images. Il y en a tellement qui circulent de par le monde. J’ai l’impression que cela devient un véritable effet de mode. Il y a des pages de modèle ou de photographe qui se créent chaque jour. Qui sait peut-être que je commence à inspirer de jeunes photographes à mon tour (mdr).

Et on évolue malgré tout à tout instant : Assez souvent une fois la photo postée je ne l’aime plus quelques jours après… impossible de la regarder je ne vois que les défauts et je me considère donc toujours comme un amateur (ce que je suis).

 

Quelle est ton actualité aujourd’hui ? As-tu des projets ? Des expositions ?

Terry : Toujours quelques projets de shooting plus ou moins avancés (jouer plus sur la fragilité vs la force/puissance). Partager encore cette passion commune avec mon épouse sur 2016. Mais pas d’expositions ce n’est pas trop mon but à vrai dire. J’ai un projet en cours d’un recueil de poésies avec un ami poète sur FB, illustré de mes clichés avec mon épouse : cela aboutira ou pas je ne sais pas, on croise les doigts 😉

 

Pour terminer notre entretien si tu avais un seul conseil à donner aux modèles qui liront cet article, quel serait-il ?

Interview Terry Vaughan - NuTerry : un seul conseil c’est compliqué lol. Pour des modèles très débutants : il faut shooter beaucoup au début et prendre les bons conseils de chaque photographe. Pour les modèles plus expérimentés, être critique sur le travail des photographes et bien les sélectionner : chacun ses gouts, notre travail ne peut pas plaire à tout le monde. Les modèles doivent être, à un moment donné, maitre de leur book et des choix artistiques pour garder une homogénéité dans leur book, même si constitué de clichés de plusieurs photographes. Sinon j’ai plein d’autres conseils (qui n’engage que moi selon ma vision de la femme), mais je ne les donnes qu’en shooting :-p Et puis, il faut s’amuser, c’est avant tout une passion !! (Je parle pour les amateurs)

 

Nous arrivons à la fin de cet entretien. Je tiens vraiment à te remercier chaleureusement pour ta participation, l’enthousiasme et la franchise avec lesquels tu as répondu à mes questions. Je vous engage à aller faire un tour sur le profil Facebook de Terry [Terry Thierry Vaughan] vous pouvez toujours le demander en ami 🙂 et pourquoi pas vous faire prendre en photo par lui. Terry je suis vraiment ravi de partager ton expérience avec nos lecteurs, je te souhaite de continuer à nous enchanter avec tes photographies et j’espère que l’on aura l’occasion de se rencontrer physiquement dans un avenir proche.

 

Terry : Ce serait avec plaisir. Merci à toi Greg.

Vous avez aimé cet article ? Je compte sur vous pour le partager sur vos réseaux sociaux et auprès de tous vos contacts. N’hésitez pas également à laisser un commentaire pour partager votre expérience avec les lecteurs de Devenir Mannequin Photo

Vous voulez recevoir régulièrement des nouvelles du blog ou simplement profiter de mon guide gratuit de conseils aux mannequins photo débutants ? Inscrivez simplement et dès maintenant votre prénom et votre adresse mail ci dessous. Et c'est bien sûr 100 % gratuit. Alors à de suite de l'autre coté pour votre petit cadeau de bienvenue.

Author: Grégory

Photographe et blogueur. Passionné de photographie de portrait je coache des modèles débutants depuis de nombreuses années

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Shares
Share This
%d blogueurs aiment cette page :