Quel pseudonyme pour un modèle ?

Une des premières décisions à prendre, lorsque l’on décide de mettre en avant son activité de modèle, est de choisir une identité qui soit identique pour vos books, vos réseaux sociaux, adresses Internet et autres. Mais au moment de créer cette adresse de courriel, ce profil ou cette page Facebook, ou tout autre compte sur Internet, on se demande toujours si l’on doit mettre sa vraie identité ou bien se trouver un pseudonyme.

Au début de mon activité de photographe, je n’ai pas pensé à tout ça. Certes, les réseaux sociaux n’étaient pas ce qu’ils sont aujourd’hui, ça n’avait pas le même impact, si bien que maintenant, je me retrouve avec un nom de site qui ne correspond pas à mon identité d’artiste, avec des books en ligne ayant des noms différents, bref c’est l’anarchie. Pour éviter cette erreur, je conseille aux modèles de bien prendre le temps de la réflexion. C’est le même principe que le choix d’une marque pour une entreprise. Il faut bien y réfléchir, en choisir un, puis s’y tenir. D’abord, est-il bien nécessaire d’apparaître sous son identité réelle ? Qu’est-ce que cela va changer si je prends un pseudonyme ? En ai-je le droit en plus ?

Utiliser son propre nom :

Quand un est un artiste, en tout cas c’est comme cela que je considère les modèles, il paraît normal d’utiliser son nom propre pour promouvoir son art. Les grands top modèles féminins utilisent également leur prénom et nom, (Naomie Campbell, Laetitia Casta, Claudia Schiffer, Alessandra Claudia Schiffer, Ambrosio…). Si vous estimez que votre nom est trop banal et commun, vous pouvez insérer l’initiale de votre deuxième prénom, ou choisir un diminutif. Peu importe, mais une fois le choix arrêté, il faudra toujours l’utiliser de la même façon. Maintenant, vous n’êtes pas encore top, en tout cas je ne pense pas que les tops, soient-ils français, aient le temps de consulter ce blog. Dans le cas contraire j’en serais très flatté. 🙂

Utiliser un pseudonyme :

Comme j’aime à le répéter, chaque cas est unique et se traite comme tel. D’abord quelles peuvent être les raisons d’utiliser un pseudonyme ?

  • Je n’ai pas envie d’associer mon identité réelle à certaines de mes activités sur Internet ;
  • Je n’ai pas envie de laisser de traces de moi car je veux protéger ma famille ;
  • J’ai tout simplement envie de rester discret ;
  • Je ne peux pas donner mon identité réelle pour des raisons professionnelles (policier, militaires, etc.) ;
  • J’ai envie de me glisser dans le corps d’un autre personnage ;
  • J’ai besoin d’une identité d’emprunt pour des raisons artistiques ;
  • J’utilise déjà mon nom pour d’autres activités et je ne veux pas qu’il y ait de confusion .
  • Je suis un hors la loi en cavale et je ne veux pas me faire attraper …
  • Etc……

Bref, vous l’avez compris, les raisons de prendre un pseudonyme ne manquent pas. Et vous vous reconnaissez certainement dans ces quelques affirmations. Policière et modèle, pourquoi pas ?

Mais le pseudonyme que vous utilisez, a-t-il été conçu de manière réfléchie ou sur un coup de tête, vite fait, juste avant de cliquer sur validez car vous étiez pressé ?
Le tout, pour vous modèle, c’est de faire le bon choix et de vous y tenir.

Je vois trop souvent des modèles qui changent constamment de pseudo. Je ne pense pas que ce soit une bonne chose car au bout d’un certain temps d’utilisation, votre pseudonyme devient votre marque. Il est ce qui vous permet d’être immédiatement reconnu sur les réseaux sociaux. Pour prendre mon exemple, quand je parcours les résultats de recherche sur Google et que mon œil est attiré par le pseudo d’un modèle que je connais bien, cité dans le descriptif de l’article, je clique systématiquement même si je ne connais pas le site préalablement.
Je vous renvoie vers le précédent article (le droit à l’image) qui parle déjà de l’identité du modèle. Aux Etats Unis, ils utilisent le terme de « personnal Branding » qui se traduit par marketing personnel. Le concept de marque personnelle repose sur l’idée d’appliquer à une personne connue ou non (professionnel en général : artiste, salarié, manager, responsable d’entreprise) les techniques de communication utilisées pour les marques.

What ? Mais je ne fais pas de marketing ! Ah oui ! Mais si, bien sûr, vous en faites déjà, mais sans vous en rendre compte car ce n’est pas votre métier. Mais vous organisez déjà tout un tas d’éléments amenant à votre personne. Page Facebook, Twitter, peut-être même blog, c’est quoi sinon du marketing destiné à promouvoir votre activité de modèle.

Comment choisir mon pseudo ?

Au niveau choix du pseudonyme, on voit de tout et souvent n’importe quoi mais ceux qui se retiennent facilement, qui éveillent l’intérêt et qui sentent le professionnalisme ne sont pas le fruit du hasard contrairement à ce que peuvent prétendre certains.

Certains modèles puisent leur inspiration dans la littérature japonaise et s’attribuent le nom d’un héros de manga. Ils sont exotiques et de consonance harmonieuse. Il faut néanmoins que ce choix s’associe à une histoire, à un vécu du modèle, même s’il ne s’agit que de sa passion ou plus simplement d’un souvenir d’enfance. Mais attention aux droits d’auteurs.

SqueezieD’autres dans la musique. Squeezie, le youtubeur, écoutait une musique du nom de Squeeze It, du DJ Tiësto. Il s’est dit que ce serait sympa comme pseudo. Une petite modif et voilà. Qui aurait l’idée de l’appeler autrement à présent ? (+ de 4 millions d’abonnée à sa chaîne). Mais là encore, attention à ce qu’il corresponde à votre activité. Squeezie (Lucas Hauchard), c’est super pour un youtubeur adepte des jeux en ligne mais peut-être moins pour un modèle photo.

Dans les années 60 70 la majorité des chanteurs et gens de télé changeaient leur noms contre des noms d’emprunt, la plupart pour des raisons d’égocentrisme plus que de protection de leur vie privée, certes. Mais qui appelle Johnny, Jean-Philippe ou Dave, Wouter Otto Levenbach maintenant ? Leur nom est devenu leur marque, leur notoriété.

Un pseudonyme peut simplement avoir pour but de simplifier le nom (par exemple « Anne So » pour « Anne-Sophie », « Jean B » pour « Jean-Baptiste », « Mike » pour « Mickael »)

Vous pouvez également darder votre prénom associé à « modèle » ou « modèle photo ». Anaïs modèle, Emma modèle photo ça sonne plutôt pas mal et ça annonce la couleur.

L’utilisation des qualificatifs plus ou moins prétentieux est à oublier d’emblée. Qui ferai confiance à Pretty Sylvie, Morgane la belle ou Isasensuelle42 ? (je n’ai rien inventé).

Associer son prénom à un nombre me parait également peu professionnel. Alexandra 34 c’est quoi ? Le numéro du département ? Il y avait 33 Alexandra avant ? Pas l’année de naissance j’espère ? Je vais vous dire ce qui s’est passé. Quand vous vous êtes inscrite sur le book en ligne vous êtes tombée sur une ligne en caractères rouges « ce pseudo est déjà utilisé » et vous avez utilisé l’une des propositions automatique du site web.

Stop ! C’est de la merde. Prenez cinq, dix, quinze minutes, voire un peu plus pour vous trouver un pseudo, un nom d’artiste qui vous corresponde. Je vous donne la recette.

Asseyez-vous devant un papier, crayon à la main. Vous coupez toute source de distraction. Pas de musique, pas de télévision, pas de PC allumé, le téléphone ou la tablette sont également proscrits. Vous les mettez dans une autre pièce pour ne pas être dérangé par des appels, SMS intempestifs, ou statuts tellement importants qu’il faut les consulter immédiatement. Et demandez à ce que l’on vous laisse tranquille pendant une quinzaine de minutes car vous avez quelque chose d’important à faire et que vous réclamez le calme autour de vous.

Une fois que cette partie est réglée, commencez par écrire tout ce qui vous passe par la tête. No limit.

  • Qu’est-ce que j’aime ?
    • Musique
    • Film
    • Dessin animé
    • Littérature
    • BD
    • Milieu artistique
    • Nourriture je ne conseille pas… pour un modèle.
  • Qu’est-ce que j’aime un peu moins ?
    • Idem
  • Qu’est-ce que je n’aime pas ?
    • Idem

Une fois une ou plusieurs pages noircies, prenez en une autre et synthétisez ça, faites des associations, bougez les mots, les lettres les syllabes. Ajoutez ou enlevez des lettres, donnez une orthographe différente à un nom dont la consonance vous parait appropriée. Ne me remerciez pas, c’est cadeau !
Et si vous n’y arrivez pas il vous reste ça : www.generateur-pseudo.com (non là c’est pour rire)

Encore une fois, je ne suis pas là pour vous brosser dans le sens du poil mais pour vous aider à progresser. Et à mon sens, avoir un joli nom de modèle, qu’il soit naturel ou inventé, est extrêmement important pour votre image. A vous d’en inventer un qui vous plaît car le pseudo, c’est aussi très souvent la marque d’une certaine inventivité.

A-t-on légalement le droit d’utiliser un pseudonyme ?

loiQue dit la loi en ce qui concerne l’utilisation d’un pseudonyme ? Comme je ne suis pas juriste, j’ai cherché et j’ai trouvé ça.

Dans le code de la propriété intellectuelle en France, le recours à un pseudonyme est un droit prévu par la loi. Cette loi concerne surtout la paternité des œuvres anonymes ou sous pseudonyme donc à priori le modèle, s’il fait partie de l’œuvre, n’en est pas l’auteur.
Oui mais dans le domaine de la propriété industrielle qui est régit par le code de la propriété intellectuelle, l’article L711-1 assimile le pseudonyme, entre autres, à une marque de fabrique et là vous êtes concernés :

Je cite : « La marque de fabrique, de commerce ou de service est un signe susceptible de représentation graphique servant à distinguer les produits ou services d’une personne physique ou morale. Peuvent notamment constituer un tel signe : a) Les dénominations sous toutes les formes telles que : mots, assemblages de mots, noms patronymiques et géographiques, pseudonymes, lettres, chiffres, sigles […] « 

Le pseudonyme peut donc lui-même être protégé pour son utilisateur , ce sur quoi renchérit l’article L711-4 : (là se sont les limitations)

 » Ne peut être adopté comme marque un signe portant atteinte à des droits antérieurs, et notamment :

a) A une marque antérieure enregistrée ou notoirement connue au sens de l’article 6 bis de la Convention de Paris pour la protection de la propriété industrielle ; Vous n’avez pas le droit de prendre le nom d’une marque déjà existante.
b) A une dénomination ou raison sociale, s’il existe un risque de confusion dans l’esprit du public ; […] Ni utiliser le nom d’une personne morale (une société).
e) Aux droits d’auteur ; Pas besoin d’expliquer
f) Aux droits résultant d’un dessin ou modèle protégé ; Déposés à l’INPI
g) Au droit de la personnalité d’un tiers, notamment à son nom patronymique, à son pseudonyme ou à son image […] » Vous ne pouvez pas non plus utiliser le nom ou le pseudo d’un autre.

Bref, non seulement l’usage du pseudonyme est prévu par la loi mais il existe même un droit au pseudonyme pour tous les citoyens.
On peut tout à fait le mentionner sur sa boîte aux lettres, au-dessous ou au-dessus de son nom d’Etat-Civil. Et l’on peut même faire figurer autant de pseudonymes qu’on le souhaite.
Votre pseudonyme utilisé comme votre marque peut faire référence à vos prestations de modèle. Laëtitia Modèle est votre pseudonyme, évoque votre activité et est votre marque. (J’aurais pu prendre « Laëtitia coiffeuse » le processus est le même)

Mais qu’en pensent les intéressés ?

J’ai interviewé plusieurs mannequins et modèles photo et je leur ai demandé, à chacun, de réagir à cet article, en m’expliquant comment et pourquoi ils ont choisi l’identité d’artiste qui est la leur. Voici leurs réponses :

ELAURIA :

Pour moi ELAURIA est un pseudo que j’utilise depuis longtemps dans les jeux vidéos. Je n’ai jamais souhaité mettre mon prénom sur Internet par prudence et parce que j’ai toujours aimée les pseudo. J’en ai eu énormément et j’adore me creuser la tête pour en choisir un. ELAURIA ce n’est pas moi qui l’ai choisi mais mon chéri lorsque nous jouons sur des mmorpg (Massively Multiplayer Online Role Playing Games). On peu dire que c’est une sorte d’anagramme avec mon propre prénom. Les autres pseudo que j’ai eu était souvent en rapport avec ce que j’aime. Mes pseudo sont arrivés quand j’ ai commencé à utiliser différents tchat. Les seuls que j’ai utilisé en tant que modèle sont Elauria Hime Gothika, Nanami puis Elauria. En vieillissant, je me suis dit que ce serait plus sage de rester sur quelque chose de simple. (retrouvez le travail d’Elauria sur son book pro elauria.fr ou sur sa page facebook)

Milie-Modèle

J’ai pris pour pseudonyme Mili – Modèle parce que je me prénomme Émilie et que l’on me surnommait Milie quand j’étais petite. Et modèle, ça coule de source. Mon nom de famille est Dupuis, je ne voulais pas l’utiliser, parce qu’il y a bien trop de modèles connus portant ce nom, j’aurais peut-être été noyée dans la masse. Et puis Milie c’est court, ça sonne bien et avec modèle ça veut bien dire ce que ça veut dire 😉

ANASTASIA

Anastasia est mon deuxième prénom. je ne désirais pas faire apparaitre mon nom de famille sur Internet c’est pour cela que j’ai préféré utiliser un pseudonyme. Je n’ai pas cherché bien loin, il m’est venu naturellement. (retrouvez le travail d’Anastasia, photographe et modèle sur sa page pro Anastasia Mod El)

Nom propre ou pseudo ? Un choix définitif.

Peu importe le choix qui est ou sera le vôtre, même si cet article est plutôt consacré au pseudo, il faudra ensuite que vous vous teniez à votre choix pour des raisons de cohérence, de communication et pour vous faire reconnaître plus facilement. Plus question de changer toutes les cinq minutes, il en va de votre crédibilité. Dans un prochain article je détaillerai quelles sont les tactiques à mettre en œuvre pour vous faire connaitre encore plus sur les réseaux sociaux.

Comme d’habitude je vous engage à réagir et poster des commentaires juste en dessous 🙂

A bientôt

Greg.

Vous avez aimé cet article ? Je compte sur vous pour le partager sur vos réseaux sociaux et auprès de tous vos contacts. N’hésitez pas également à laisser un commentaire pour partager votre expérience avec les lecteurs de Devenir Mannequin Photo

Vous voulez recevoir régulièrement des nouvelles du blog ou simplement profiter de mon guide gratuit de conseils aux mannequins photo débutants ? Inscrivez simplement et dès maintenant votre prénom et votre adresse mail ci dessous. Et c'est bien sûr 100 % gratuit. Alors à de suite de l'autre coté pour votre petit cadeau de bienvenue.

Author: Grégory

Photographe et blogueur. Passionné de photographie de portrait je coache des modèles débutants depuis de nombreuses années

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Shares
Share This
%d blogueurs aiment cette page :